Venez découvrir mon univers ainsi que les soirées "CONTRASTE"

Insérer une ressource ici

catégorie 4

catégorie 3

catégorie 2

catégorie 1

Insère une petite bio sur toi et ton activité ici dapibus enim sit amet egestas  facilisis quis viverra ul  dapibus enim sit amet egestas facilisis quis.

Bienvenue

Rencontre avec le deuil

Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec le deuil qui a souvent une connotation difficile reliée avec la mort mais qui pour moi peut se révéler être une ouverture vers de nouvelles portes.

Moi : Bonjour Deuil, comment vas-tu? 

Renouveau: C’est assez lourd en ce moment, et toi ça va ?

Moi :Je vais bien merci !! Deuil peux-tu nous expliquer quel est ton rôle dans nos vies?

Deuil : Cela va être un vaste sujet et tu sais de quoi je parle n’est-ce pas? 

Si on reprend mon étymologie, je suis issue du latin “dolere” qui signifie souffrir.

De ce fait on m’associe de fait à la douleur,  particulièrement à la souffrance lors de la perte d’un être cher mais pas que car je peux aussi intervenir lors de burn out, de la perte d’un emploi ou d’une situation ayant créé un attachement émotionnel.

Moi : Très bien, de ce fait tu peux intervenir sur différentes sphères émotionnelles mais pourquoi l’expression “faire son deuil” est-elle attachée au décès d’un proche?

Deuil : Audrey, tu devrais le savoir non? N’as-tu pas accompagné ton père jusqu’à son passage? N’as-tu pas ressenti cette douleur? Cette intense émotion venant du cœur et qui te transporte vers une porte que tu ne connais pas mais que tu vois arriver : l’absence physique. 

Mais pour être plus précis, l’expression “ faire son deuil” date du XIXème siècle.

Moi : Super merci pour l’info chronologique .. Bien souvent on t’associe donc à quelque chose de douloureux si je peux me permettre, mais pour moi il y a un cadeau derrière cela, peux-tu nous en dire un peu plus à ce sujet?

Deuil: Avec plaisir car je ne suis pas là pour laisser les personnes dans la tristesse, dans la colère ou le ressentiment.

Néanmoins je suis un passage dans vos vies comme peut l’être la naissance, le mariage, la joie ou tout autre sentiment, je suis là pour faire prendre conscience à quel point la vie est basée sur l’amour, l’amour de soi, d’autrui et que la tristesse n’est qu’une émotion comme une autre par exemple la joie.

Est-ce que tu vois ce que je veux dire ? Puis-je prendre ton exemple Audrey?

Moi : Oui bien sûr !!

Deuil : Lorsque tu as appris la maladie de ton papa, as- tu pensé à moi ?

Moi : Oui, c’est certain. Je ne dirais pas que ce fût automatique mais presque. Lorsque tu sors d’un rendez-vous d’oncologie m’annonçant soit la vie soit la mort, il est évident que je t’ai mis dans mes desseins.

Deuil : Et ensuite, que s’est-il passé? 

Moi : J’ai parlé à coeur ouvert avec mon père de cette éventualité bien sûr, du fait de le “perdre” ainsi que de son absence. Cependant en même temps un amour différent s’est créé, comme une parenthèse hors du temps avec une envie de vivre, de ne rien lâcher.

Deuil : Donc, je t’ai appris à toi ainsi qu’à ton père à créer un lien au-delà de la maladie et potentiellement de la mort?

Moi : C’est certain. La maladie était présente mais notre présence à la vie également bien plus grande.

Deuil : Peux-tu nous expliquer comment s’est passé ton deuil si ce n’est pas indiscret?

Moi : Il n’y a rien d’indiscret si je peux être une contribution pour autrui et te définir d’un autre point de vue.

Je pensais m’être préparé pendant les 3 années mais en fait je ne l’étais pas. Bien sûr j’ai fais face à la situation en me disant que le fait qu’il ne souffre plus étant un soulagement pour lui mais pour moi ce fût  la douche fût froide

Je me suis enfermé dans une bulle afin de mieux ressentir ma peine, plus que de la douleur comme une introspection.

J’ai bien souvent souri, rangé, dissimulé  et j’ai essayé de remettre la joie et l’amour à l’intérieur de moi au fil des mois.

Deuil : Est-ce que tu as réussi à tout faire en une seule fois?

Moi : Bien sûr que non!! Et pourtant j’ai cru le contraire car je suis un peu têtue lol

Deuil : C’est-à-dire? Explique  moi ?

Moi : Je pensais que mon chemin avec toi était terminé car malgré la peine, l’absence, la tristesse j’ai eu de magnifiques cadeaux pendant les dernières années. 

Je me suis retrouvée mais il y a encore quelques jours, avec la vibration de la Terre et cette pleine Lune je sentais bien que j’avais quelque chose à libérer te concernant, et ce fût le cas.

En effet, je pensais avoir totalement accepté son départ mais j’avais encore quelques lignes de tristesse à libérer.

Deuil : D’accord et aujourd’hui, est-ce que tu considères que je suis présent uniquement pour faire ressentir la douleur?

Moi : Je ne vais pas te dire que sur l’instant T c’est super agréable. Mais je dirais avec le recul que tu es là pour nous faire grandir pour que cette lourdeur qui peut peser sur les épaules soit libérée de la meilleure façon qu’il soit pour chacun.

D’ailleurs, au tout début tu me disais que c’était lourd en ce moment pourquoi?

Deuil: Oui c’est vrai, en ce moment c’est comme si tout le monde m’associait un peu partout. Et puis tu sais Audrey il y a eu tellement de décès, de perte d’emploi, de souffrance que j’ai la sensation d’être parfois mal compris et mal ressenti.

Mais si je prends la perte d’un proche, ne ressens-tu pas l’amour que les personnes peuvent porter en elle ? N’y a t-il pas de beauté, de bonté, de générosité, de tendresse lors de ces instants ?

Moi : Chaque cas est différent mais en prendre conscience le jour même est un véritable défi, ne penses-tu pas?

Deuil : Si c’est un défi c’est que quelquefois nous oublions que la mort ( peu importe sous quelle aspect elle apparaît) est la continuité de la vie donc de l’amour.

Ce qui fait que celle-ci doit être encore plus prise en compte dans nos cœurs et nos corps.

N’oublies pas que je ne suis qu’une continuité!!!

Moi : C’est noté et j’en ai pris conscience grâce à toi. As-tu un dernier mot à nous dire?

Deuil : Oui bien sûr, merci à toi d’ouvrir le sujet à mon sujet lol. La mort et le décès sont des sujets encore tabous mais il est peut-être temps de nous considérer d’un autre point de vue et de remettre l’amour au cœur des relations.

Moi : Merci à toi Deuil et au plaisir d’échanger de nouveau avec toi

Deuil : Avec plaisir!!

Rencontre avec un élémentaire

décembre 17, 2023

Reply...

Catégorie 4

Catégorie 3

Catégorie 2

Catégorie 1

Explorer par catégorie

Articles récents sur le blog

© 2023 AUDREY FRANQUELIN  | 
 I SITE AURORE GUETTIER DESIGN

@audreyfranquelin